Comment prouver sa motivation au recruteur ?

0

Il est difficile pour les candidats de prouver leurs motivations aux recruteurs. C’est une notion intangible et assez subtile qui porte à confusion ; beaucoup de candidat surjoue leur rôle, ce qui les disqualifient d’entrée. Alors, comment montrer au recruteur que vous êtes motivé sans trop en faire ? Nous proposons trois précieuses astuces pour vous aider à surmonter cet exercice.

La voix

Tout d’abord, vous avez la voix. Généralement, avant de rencontrer le recruteur, vous établissez un premier contact téléphonique. La tonalité de votre voix doit donc être dynamique pour illustrer votre dynamisme d’entrée. Un sourire au téléphone, une voix enthousiaste, un volume adéquat, un vocabulaire soutenu, une aisance orale, une diction et une prononciation éligible sont des attributs gagnants pour une première sélection et appréciation. A l’opposé, une voix endormie, un langage familier, des bruits extérieurs, un discours tremblant et de longues phrases sans ponctuation sont rédhibitoire d’entrée.

Faites également attention aux bruits qui peuvent nuire à la qualité de l’échange et irriter le recruteur. S’il vous demande de répéter, ou que vous avez du mal  à l’entendre, demandez lui de vous rappeler, c’est un signe de maturité, de respect et de professionnalisme. De plus, si vous venez de vous réveiller, si vous êtes dans les transports, ou dans un lieu inapproprié, il est préférable de reporter l’appel plutôt que de vouloir saisir l’opportunité coûte que coûte et que cela vous portes préjudice. 

La posture

Il est assez facile de différencier une personne qui met son costume une seule fois dans l’année d’une autre qui le met tous les jours. Le premier se sent crispé, raide, inconfortable et mal à l’aise, contrairement au second qui va inspirer la confiance, fera preuve de charisme et de confiance en soi. La posture ici n’est pas le vêtement, mais le comportement ou l’expression du corps sous le vêtement. Pour caricaturer, le stagiaire est facilement reconnaissable en entreprise par sa démarche mole, son regard fuyant, ses gestes dociles pour éviter toutes maladresses et son inconfort dans ses nouvelles tenues professionnelles, jusqu’à sa façon de s’asseoir sur son siège. Ayez plutôt la posture d’un professionnel confiant qui maîtrise son domaine ou d’un junior qui a soif d’apprendre et enthousiaste à l’idée de relever des défis, vous verrez qu’on vous fera davantage confiance sur votre habilité à bien faire le travail qu’on vous confiera.

Prise de note

“Ce candidat n’est pas motivé, il n’a pris aucune note durant l’entretien”

Voici le retour qu’un manager m’a fait après un entretien avec un candidat que je lui avais proposé. Pourtant, le discours de ce dernier était correct et il me semblait très motivé. Mais il s’est tiré lui-même une balle dans le pied, pas pour ce qu’il a fait ou mal fait, mais pour ce qu’il n’a pas fait. En effet, cela semble inadmissible pour un recruteur/manager de passer un entretien pendant une heure ou plus sans prise de note. Cela en dit long sur vos intentions et vous serez perçus comme des opportunistes qui veulent juste un salaire ou valider leur année, sans aucun intérêt pour l’entreprise, le poste ou les missions.

La prise de note reflète une qualité indispensable dans le monde professionnel qui n’est nulle autre que l’écoute. Qu’importe votre poste, la capacité à prendre des notes montre votre discipline, élimine l’erreur de la retranscription, réduit l’oubli et fait de vous quelqu’un d’organiser. Prenez des notes !

Voilà donc 3 moyens de prouver votre motivation sans même l’évoquer explicitement. Cette liste n’est pas exhaustive, mais appliquer ces conseils fera une différence non négligeable en votre faveur, face aux autres candidats, même plus diplômés que vous.

A bon entendeur

Laissez un commentaire